Cette première consultation permettra d’établir un diagnostic.

 

Une analyse précise de votre situation capillaire sera réalisé avec  la macro dermophotographie capillaire.

Des examens complémentaires seront réalisés si nécessaire.

Une information sur les différentes thérapeutiques (médications, microgreffes capillaires) vous sera remise.

 

 

Tout acte technique dans le domaine de la restauration capillaire, même parfaitement exécuté, se doit d’être dans le prolongement d’une prise en charge individualisée du patient. La décision de la mise en place d’un tel traitement ne peut être prise qu’après avoir réalisé un examen minutieux de la situation, et la mise en place d’une stratégie long terme, d’autant plus essentiel que la chute de cheveux est évolutive au cours des années.

L’age d’apparition du dégarnissement, son importance, sa prédisposition à évoluer vers  une grand calvitie, l’hérédité familiale du patient,  font partis des facteurs essentiels à évaluer précisément et qui conditionneront le choix du type de traitement de restauration capillaire le mieux adapté en préservant la zone donneuse en vue d’une greffe ultérieure.

Le succès de la technique des microgreffes ne doit cependant pas occulter l’importance de ses indications posées à partir de l’examen clinique, du cuir chevelu, de l’âge, de l’évolution de la calvitie, des désirs et motivations du patient. En effet, le médecin n’a pas la capacité d’arrêter le temps et il doit prévoir, lors de l’établissement de son plan de traitement, l’évolution de la calvitie et même l’anticiper.