Les microgreffes: pour qui ?

Les hommes et femmes qui souffrent d’alopécie ou de calvitie dès lors qu’il reste une hauteur de couronne d’au moins 8 cm et que la laxité du cuir chevelu est  suffisante.

Il faut également une bonne motivation du patient car en fonction de l’importance de la calvitie et surtout de son évolution, plusieurs séances peuvent être nécessaires.

 

Le protocole

La microgreffe est une technique de réimplantation de cheveux et de bulbes sur des zones glabres ou ayant perdu leur densité capillaire. Les cheveux proviennent de zones de cuir chevelu bien fournies (couronne hippocratique), ce qui leur assure une bonne résistance à l’action de la testostérone.

L’intervention est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale.

Deux techniques peuvent être employées.

1. La technique en bandelette

Premier temps: Prélèvement de la zone donneuse au niveau de la couronne d’une bandelette de ce cuir chevelu, ne laissant qu’une fine cicatrice discrète. L’importance du prélèvement sera proportionnelle à l’importance de la calvitie.

Deuxième temps: Préparation des microgreffons contenant chacun de 1 à 3 cheveux. Ce temps minutieux s’effectue à l’aide d’un microscope binoculaire pour plus de précision. Les greffons sont ensuite réfrigérés dans une solution saline.

Troisième temps: La zone greffée est ensuite anesthésiée, puis le médecin réalise des micro incisions (jusqu’à 1000 ou plus si besoin), ou il va implanter les cheveux sélectionnés, dans le sens de l’implantation d’origine, à partir d’un point central.

La durée de l’intervention est fonction de la surface à corriger et peut varier de 4 à 6 heures. Le patient est confortablement installé sur le ventre au cours de la première phase. Ensuite il s’installe en position semi-assise. Il peut se lever, se restaurer si nécessaire, écouter de la musique ou somnoler…

 

2. La technique FUE (Follicular Unit Extraction)

Premier temps: Le médecin prélève au niveau de la zone donneuse, généralement la nuque, des greffons appelés unités folliculaires comprenant 1 à 3 cheveux, à l’aide d’un micro foret. L’utilisation d’outil de l’ordre du mm pour extraire une à une les unités folliculaires, nécessite une grande dextérité de l’opérateur. Le taux de perte est dépendant de la bonne pénétration de cet outil, qui doit suivre exactement l’angle d’implantation du follicule.

Deuxième temps: Après inspection, chaque greffon est ensuite réimplanté à l’aide d’un implanteur manuel dans des micro incisions préalablement réalisées.

Cette technique de réimplantation, assez longue, est généralement réservée à des cas bien particuliers, tels que des calvities peu importantes, bien stabilisées, ou lorsque la technique par bandelette a déjà été utilisée et que le patient présente plusieurs cicatrices.